Le Mont Blanc en traversée (Cosmiques – Goûter – Nid d’Aigle)

Le jour où j’ai proposé à Jean-Michel de faire l’ascension du Mont Blanc, la météo nous annonçait un beau temps assuré jusqu’en fin d’après-midi. C’est donc confiants que nous avons quitté le Refuge des Cosmiques mercredi à 2h du matin. Moins de trois heures plus tard, alors que nous abordions les pentes raides menant à l’épaule du Mont Maudit, les premières rafales nous touchaient de plein fouet et, au col de la Brenva, nous sommes rentrés dans l’épaisse couche de nuages dont nous n’allions pas ressortir avant Vallot.

Dans le mauvais temps

Mais nous avons fait le gros dos dans ce mauvais temps et, vers 9 h nous sommes arrivés au sommet en compagnie d’une autre cordée, dans laquelle se trouvait Eric Grinda, auteur de ces photos. Jean-Michel fut d’ailleurs tout surpris d’apprendre que nous étions sur le toit des Alpes. La visibilité était tellement mauvaise, qu’il ne s’était pas rendu compte que nous étions arrivés. Ce jour là, nous n’avons pas eu la vue à 360°, mais la joie de Jean-Michel, elle, était bien présente… et nous n’étions que 5 au sommet à ce moment là.

Sur le toit des Alpes, dans le brouillard… mais contents !

Une petite pause au Refuge du Goûter fut la bienvenue, le temps d’avaler une bonne omelette et de se réhydrater, et puis nous sommes repartis jusqu’au Nid d’Aigle où nous sommes arrivés vers 17h. Le train, pourtant annoncé, n’était pas au rendez-vous et nous avons donc eu droit à un repos forcé de près de deux heures avant qu’on nous redescende au col de Voza, puis enfin aux Houches.

En attendant le train au Nid d’Aigle
Grosse fatigue pour certains

Photos : Eric Grinda

Me contacter

Jean-Pierre Bernard
76 rue de Champ Menou
F-74200 Allinges

+33 (0)4 50 71 40 01
jpbernardguide@wanadoo.fr