La traversée de la Dent d’Oche… en toute sécurité !

Sommet emblématique du Chablais, la Dent d’Oche attire depuis toujours de nombreux randonneurs. Les jours d’affluence, il n’est en effet pas rare d’y voir une centaine de personnes s’élançant dans la traversée des arêtes, variante aérienne du célèbre GR5 qui relie les rives du Léman à celles de la Méditerranée. Des chaines sont en place pour protéger les passages les plus exposés, mais datant de plus de 50 ans, cet équipement avait besoin d’un sérieux renouvellement. C’est chose faite depuis cette semaine !

Entamés à l’automne dernier, les travaux de modernisation ont nécessité pas moins de 10 journées de travail (certaines de plus de 12 heures) pour poser 350 mètres de chaînes neuves et perforer 200 trous pour la pose des broches d’arrimage. Nous avions déjà annoncé l’équipement du col de Rebollion dans un précédent article, et maintenant c’est l’ensemble de l’itinéraire qui bénéficie d’un équipement de sécurité optimal pour franchir les passages rocheux : montée au Refuge de la Dent d’Oche, montée au sommet, traversée et descente vers le col de Planchamp.

Malgré tout, soyez prudents : le sentier reste vertigineux et exposé par endroits et la chute interdite !

Un grand merci à tous ceux qui m’ont aidé dans la réalisation de ces travaux : la commune de Bernex qui a assuré le financement, Blugeon Hélicoptères qui a permis de monter 500 kg de matériel jusqu’au refuge, les bénévoles du CAF Léman et certains randonneurs de bonne volonté qui ont aidé au portage à dos d’homme (et de femmes !) des chaînes et broches jusqu’au sommet ainsi qu’à Jean-Marie Recht, fidèle compagnon depuis plusieurs années dans mes travaux d’Hercule.

Vous pouvez donc planifier une rando à la Dent d’Oche pour cet été en tout sérénité. Profitez-en pour saluer au passage Mathieu, le nouveau gardien du Refuge de la Dent d’Oche qui a lui aussi bénéficié de gros travaux de modernisation (le refuge, donc… pas Mathieu !). Vous pouvez même prévoir de passer la soirée dans ce nid d’aigle, belvédère idéal pour admirer le coucher du soleil sur le Léman et les sommets voisins.

Casse-croûte avec les bénévoles du CAF Léman

Casse-croûte avec les bénévoles du CAF Léman

Collage de broches

Collage de broches

Portage des chaînes vers le sommet

Portage des chaînes vers le sommet

Elise et Mathieu / Refuge de la Dent d'Oche

Passage de témoin entre Elise (l’ancienne gardienne) et Mathieu

Itineraire de la Dent d'Oche

Itineraire de la Dent d’Oche

Photos : CAF Léman et J.-M. Recht

1 réponse

  1. Teirlinck Jean-Marie dit :

    MERCI, je l’ai escaladé dans les années 90, trop vieux aujourd »hui pour y retourné.

Laisser un commentaire